m/s / COVID-19
Open Access

Tableau I.

Les caractéristiques des différentes plateformes vaccinales utilisées pour les vaccins contre la COVID-19. *Les premières générations de vaccins à ARNm ont eu une utilisation limitée du fait de leur dégradation rapide à température ambiante et par les enzymes de l’hôte, et de la forte réponse IFN de type I de l’organisme après injection, qui diminuait leur traduction en protéines. Des « ruses techniques » récentes ont permis en partie de contrer ce pouvoir immunogène intrinsèque des ARNm, ainsi que leur dégradation, et d’augmenter la capture peu efficace des ARNm par les cellules, notamment en modifiant les nucléosides et en incorporant l’ARNm modifié dans des nanoparticules lipidiques. Ces progrès techniques expliquent le succès des vaccins à ARNm dans la course contre la COVID-19. Les problèmes de stabilité ne sont pas encore totalement résolus. MERS-CoV : coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient.

Plateforme Avantages Inconvénients Exemples
Vaccin à ARNm* Nombreuses possibilités d’« ingénierie » génétique pour élaborer des antigènes vaccinaux sophistiqués
Facilité de production à large échelle, à un coût raisonnable, et de manière totalement synthétique sans avoir recours à des cultures cellulaires, ce qui accroit leur pureté et innocuité
Pouvoir immunogène élevé et moins réactogène que les vaccins à vecteurs viraux
Possibilité d’auto-amplification (self amplifying RNA vaccines) qui permettrait d’éviter les rappels Fragilité des ARNm et difficulté de leur conservation nécessitant des températures très basses
Coût plus élevé que d’autres types de vaccins
Jamais testé précédemment sur l’ensemble de la population Vaccins candidats contre la rage, la grippe, le virus Zika, le cytomégalovirus
Vaccin utilisant des adénovirus Production à grande échelle possible
Induction de fortes réponses lymphocytaires B et T Éventuelle pré-immunité contre certains adénovirus (AdV) chez une partie de la population
Réactogénicité
Jamais testé précédemment sur l’ensemble de la population Vaccins candidats contre le MERS-CoV, le VIH/sida, le virus Ebola, le virus respiratoire syncitial, de l’hépatite C, de la grippe, le Chikungunya, et contre certains cancers
Vaccin protéique Plateforme couramment utilisée (pour le virus de l’hépatite B)
Méthodes de production bien maîtrisées et ne nécessitant pas de manipuler le virus
Preuve d’efficacité contre différentes maladies infectieuses et d’innocuité pour différentes catégories de population, y compris les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes, approche intéressante pour étendre la vaccination à certaines classes d’âge et aux personnes vulnérables Plusieurs rappels peuvent être nécessaires pour stimuler le système immunitaire
Doivent généralement être combinés avec des adjuvants
Le spicule de SARS-CoV-2 est difficile à produire et purifier, ce qui augmente le coût de production et limite pour le moment les possibilités d’une production rapide à grande échelle Vaccins contre l’hépatite B, le paludisme (RTS,S)
Vaccins candidats contre le VIH/sida
Vaccin à ADN Production simple et à grande échelle
Excellente stabilité Faible immunogénicité – Jamais testé précédemment sur l’ensemble de la population
Pour être efficaces, des méthodes particulières de délivrance et d’adressage, comme des nanoparticules et l’électroporation, sont nécessaires Vaccins candidats contre le VIH/sida, le virus Zika, de la Dengue, de la grippe, le paludisme, le HSV-2 et contre certains cancers
Vaccin utilisant un virus inactivé Très communément utilisé
Développement simple
Réponse immunitaire plus complète que celle des vaccins ne ciblant qu’un seul antigène, donc meilleure protection attendue, notamment en cas de mutation du virus Nécessité de manipuler le virus et de travailler en laboratoire de niveau de sécurité adapté
Rendement de production dépendant du virus
Nécessite généralement un ou des rappels
Doit être utilisé avec des adjuvants Vaccins contre l’hépatite A, la grippe, la poliomyélite
Plateforme Avantages Inconvénients Exemples
Vaccin utilisant un virus vivant atténué Longue histoire d’utilisation réussie
Initie une réponse en mimant une infection par le virus naturel et en exposant un maximum d’antigènes
Rentable pour la production de masse
Immunisation à dose unique
Protection forte et à long terme
Ne nécessite pas d’adjuvants
Peut engendrer une protection croisée contre d’autres pathogènes par induction d’immunité entraînée
Peut être administré par voie muqueuse Utilisation limitée chez les immunodéprimés en raison de potentiels problèmes de sécurité
Nécessité de manipuler le virus et de travailler en laboratoire de niveau 3
Rendement de production dépendant du virus
La conservation peut être moins simple que celles des vaccins inactivés ou protéiques Vaccins contre la fièvre jaune, la rougeole, la varicelle/zona, la tuberculose (BCG)

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.