Open Access
Issue
Med Sci (Paris)
Volume 35, Number 6-7, Juin-Juillet 2019
Page(s) 557 - 557
Section Repères
DOI https://doi.org/10.1051/medsci/2019100
Published online 05 July 2019

vignette (Photo © Inserm- Koulikoff, Frédérique/Pinci, Alexandra).Jacques Haiech est membre du comité éditorial de m/s.

L’arrêté du 25 mai 2016, fixant le cadre national de la formation et les modalités conduisant à la délivrance du diplôme national de doctorat, a institué un enseignement obligatoire d’éthique de la recherche et de l’intégrité scientifique pour tous les doctorants.

La proposition n° 6 du rapport du Pr Pierre Corvol [1] () avec la contribution de Rémy Gicquel, inspecteur général de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche (IGAENR), a pour objectif d’« inciter à des formations participatives et essentiellement du bas vers le haut - bottom up ». Cette sensibilisation des jeunes doctorants à l’intégrité scientifique, par l’action de leur école doctorale, est la condition sine qua non pour que ceux-ci puissent alors contribuer à la sensibilisation et à la formation des générations suivantes.

(→) Voir l’Éditorial de P. Corvol, m/s n° 8-9, août-septembre 2017, page 689

Avec deux écoles doctorales de l’université Paris-Descartes (Bio Sorbonne Paris Cité « BioSPC » et Médicament, Toxicologie, Chimie, Imageries « MTCI ») et une équipe de l’université de Versailles St-Quentin (UVSQ), nous avons amorcé une action de sensibilisation des doctorants aux problèmes que constituent les manquements à l’intégrité scientifique. Cette action de sensibilisation doit être fondée sur une pédagogie de type bottom-up, laquelle peut seule porter à long terme les fruits d’une prise de conscience par l’ensemble de la communauté scientifique.

Dans ce but, un concours organisé en 2018, et qui sera renouvelé en octobre 2019, a réuni des doctorants rattachés aux écoles doctorales susmentionnées et désireux de soumettre un article pour publication dans médecine/sciences, ayant pour objet leur analyse de l’intégrité scientifique et les réflexions que cela leur a inspiré, au regard de leur propre vécu et de leur pratique quotidienne de recherche. Deux réunions portant sur l’intégrité scientifique ont par ailleurs déjà eu lieu1, en octobre 2018 et en mars 2019, pour confronter les réflexions sur l’intégrité scientifique de doctorants avec des enseignants-chercheurs français et québécois, venus de différents horizons de la recherche. Les colonnes de médecine/sciences sont heureuses d’accueillir dans ce numéro et les numéros suivants les articles expertisés dans le cadre d’une rubrique créée à cet effet : « Nos étudiants nous parlent d’intégrité scientifique ».

Liens d’intérêt

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.


1

Le 11 octobre 2018 : Journée junior de la Société française et francophone d’éthique médicale (SFFEM) ; le 20 mars 2019 : Journée de l’Institut international de recherche en éthique biomédicale (IIREB).

Références

  1. Corvol P.. L’intégrité scientifique : de l’entre-soi à une approche systémique. Med Sci (Paris) 2017 ; 33 : 689–690. [CrossRef] [EDP Sciences] [PubMed] [Google Scholar]

© 2019 médecine/sciences – Inserm

Licence Creative Commons
Article publié sous les conditions définies par la licence Creative Commons Attribution License CC-BY (http://creativecommons.org/licenses/by/4.0), qui autorise sans restrictions l'utilisation, la diffusion, et la reproduction sur quelque support que ce soit, sous réserve de citation correcte de la publication originale.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.