Open Access

Figure 1.

image

Télécharger l'image originale

Le mécanisme de l’autophagie. Le complexe d’initiation des autophagosomes, formé de la bécline-1 et de VSP (vacuolar protein sorting) 34 (un membre de la famille de la phosphatidylinositol 3-kinase [PI3K]) joue un rôle crucial dans la formation et l’élongation du phagophore. L’activation de ce complexe, qui est inhibée ou stimulée par différents partenaires, produit, sur les membranes du phagophore, des groupements phosphatidylinositol 3-phosphate (PI(3)P1) permettant le recrutement de protéines nécessaires à l’apport de membranes au phagophore en croissance. L’élongation de ce dernier est assurée par le système de conjugaison constitué des protéines autophagiques (ATG) ATG12 et ATG5 à l’origine (avec ATG7 et ATG10) du complexe macromoléculaire ATG12-ATG5-ATG16 permettant la formation et le recrutement de LC3-II, formé de la conjugaison de LC3 (microtubule-associated protein 1A/1B-light chain 3) à la phosphatidyléthanolamine, responsable de l’élongation de l’autophagosome. La fermeture de la vésicule s’achève avec la libération des protéines ATG, et seul LC3-II lié à la membrane interne reste confiné à l’intérieur. La maturation de l’autophagosome est sous le contrôle de protéines facilitant les fusions vésiculaires, et la dégradation par les enzymes des lysosomes (figure créée avec BioRender.com).

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.