Free Access

Figure 2.

image

Télécharger l'image originale

Liens entre l’autophagie et le vieillissement en bonne santé. Des réponses autophagiques efficaces permettent de limiter l’accumulation de matériel cytoplasmique potentiellement nocif comme les mitochondries perméabilisées ou les agrégats de protéines redox-actives, limitant de facto des dommages oxydatifs aux macromolécules et les instabilités génomiques, tout en optimisant le métabolisme. Au niveau de l’organisme, l’autophagie a de nombreux effets bénéfiques : elle limite les réponses inflammatoires, entretient les capacités neuroendocriniennes de l’ensemble de l’organisme, et maintient l’immunosurveillance vis-à-vis des cellules (pré)malignes et (selon certains auteurs) des cellules vieillissantes. Finalement, ces fonctions de protection (et peut-être d’autres) fournissent à l’autophagie la capacité de promouvoir le vieillissement sans pathologies et d’augmenter la durée de vie, ceci dans plusieurs organismes modèles.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.