Free Access

Figure 3.

image

Télécharger l'image originale

Participation de nombreux types cellulaires ciliés à la formation du cortex cérébral. Le cortex cérébral adulte est le support de processus mentaux sophistiqués qui reposent sur une organisation cyto-architecturale particulière. Les six couches de neurones caractéristiques du cortex adulte se mettent en place progressivement pendant la seconde moitié de la gestation chez la souris, selon un processus dit « inside-out » où les couches profondes se différencient avant les couches périphériques (VI à II/III). Le cortex contient une grande diversité de neurones qui peuvent être regroupés en deux grandes classes : les neurones à projection et les interneurones. Les neurones à projection, de forme pyramidale, possèdent de longs axones qui établissent des connexions avec des cibles éloignées ; ils produisent en général des neurotransmetteurs excitateurs (type glutamate). Les neurones à projection ont une origine dorsale. En début de neurogenèse, des divisions symétriques multiplient le pool des cellules de glie radiaire (aussi appelées progéniteurs apicaux) (1) dans la zone ventriculaire (VZ). Puis, des divisions asymétriques (2) génèrent des progéniteurs intermédiaires (aussi appelés progéniteurs basaux) qui subissent un ou plusieurs cycles de divisions supplémentaires (3) dans la zone sous-ventriculaire (SVZ). Les différentes populations de neurones corticaux se différencient successivement et se positionnent dans les différentes couches de la plaque corticale par migration radiaire (4) ; un processus qui dépend à la fois des cellules de la glie radiaire (qui s’étendent dans l’épaisseur du cortex, et possèdent des points d’attache ventriculaire et pial) et des cellules de Cajal-Retzius (couche I, produisant la reelin en périphérie du cortex) [63]. Les interneurones, quant à eux, établissent des microcircuits locaux et produisent en général des neurotransmetteurs inhibiteurs (GABA [acide γ-aminobutyrique]). Ils ont une origine ventrale (éminence ganglionaire médiane) et parcourent un long chemin par migration tangentielle (5) pour rejoindre le cortex où ils finissent par se positionner dans les différentes couches corticales [64]. Par ailleurs, une part importante du SNC est occupée par des cellules gliales ou parcourue de faisceaux d’axones (corps calleux, striatum, zone intermédiaire, etc.). Certaines cellules gliales participent au guidage axonal ; seules celles participant au guidage des axones calleux sont indiquées sur le schéma (6).

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.