Free Access

Figure 1.

thumbnail

Télécharger l'image originale

Rôle de PINK1 dans la maladie de Parkinson. La mort cellulaire par apoptose associée à un stress oxydatif, comme observé dans la maladie de Parkinson, est inhibée par la protéine kinase PINK1. D’une part, en phosphorylant la protéine chaperon TRAP1, PINK1 inhiberait la libération dans le cytosol du cytochrome c, où il participe à l’induction de l’apoptose. D’autre part, PINK1 induirait la phosphorylation de la protéase Omi/HtrA2 inhibant alors l’apoptose. Enfin, la protéine Parkine, qui est impliquée elle aussi dans des formes héréditaires de la maladie de Parkinson, inhibe également l’apoptose. Cependant, la (ou les) voie(s) par la(es)quelle(s) elle exerce son action anti-apoptotique sont encore inconnues, et on ne sait pas par exemple si PINK1 et Parkine peuvent interagir directement ou via des intermédiaires. Cyt. c : cytochrome c.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.