Open Access

Figure 2.

image

Télécharger l'image originale

La protéine CEACAMz1 des cellules de l’épiderme du poisson zèbre est à l’interface avec le milieu extérieur. A. Représentation schématique de l’organisation structurale de la protéine CEACAMz1. Le domaine N-terminal de type Ig-V est représenté en rouge, les domaines Ig-C2 en bleu et l’ancrage GPI à la membrane en vert. B. Imagerie, par microscopie confocale à fluorescence, d’une larve de quatre jours post-fertilisation (4 jpf) issue d’une lignée transgénique rapportrice pour le gène codant CEACAMz1 : Tg(CEACAMz1:mCh). Les cellules exprimant CEACAMz1, repérées par leur fluorescence rouge, sont situées dans l’épiderme ventral de la larve. C. Reconstitution d’une portion de l’épiderme ventral d’une larve de 4 jpf issue d’un croisement entre la lignée rapportrice pour le gène codant CEACAMz1 et une lignée rapportrice pour le gène codant l’interleukine 1B : Tg(IL1B:GFP). Les cellules exprimant CEACAMz1 (en rouge) s’intercalent entre les cellules de surface de l’épiderme, repérées par leur fluorescence verte. D. Imagerie, par microscopie confocale à fluorescence, des branchies d’une larve de 22 jpf issue d’un croisement entre la lignée rapportrice pour le gène codant CEACAMz1 et une lignée rapportrice pour le gène codant le facteur de croissance de l’endothélium vasculaire : Tg(Kdr:GFP). Les vaisseaux sanguins sont ainsi repérés par leur fluorescence verte. Les cellules exprimant CEACAMz1 (en rouge) s’alignent le long des filaments branchiaux afférents. E. Immuno-marquage d’une larve de 4 jpf issue de la lignée rapportrice pour le gène codant CEACAMz1 (fluorescence rouge) par un anticorps spécifique de la pompe à protons vacuolaire (vH-ATPase, fluorescence verte). La co-localisation observée (fluorescence rouge + verte = jaune) montre que CEACAMz1 est spécifiquement exprimée par les ionocytes riches en vH-ATPase (ionocytes HR). F. Schéma de l’épiderme de la larve du poisson zèbre, montrant sa structure simple en bi-couche. La couche externe est composée d’un pavage régulier de cellules de surface, qui se différencieront en kératinocytes, et entre lesquelles s’intercalent différents types d’ionocytes et des cellules à mucus. La localisation de la protéine CEACAMz1 dans cet épiderme « muqueux », en position privilégiée d’échange avec le milieu extérieur, établit un parallèle fonctionnel avec les récepteurs CEACAM épithéliaux humains.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.