Free Access

Figure 1.

image

Télécharger l'image originale

Production d’un épithélium de cellules de l’EPR en laboratoire à partir de cellules souches embryonnaires humaines. A. Photo d’un tissu reconstitué de l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) sur une membrane amniotique dans une boîte de culture. B.  Les cellules de l’EPR obtenues après différenciation expriment des marqueurs caractéristiques : PAX-6 (le facteur de transcription paired box protein, en vert) et Ezrine (une protéine liant le cytosquelette à la membrane plasmique, en rouge). C.  Photo en microscopie électronique montrant la structure des cellules de l’EPR sur membrane. D.  Le tissu reconstitué exprime MERTK (myeloid-epithelial-reproductive tyrosine kinase, récepteur apical, en rouge) et est fonctionnel via sa capacité à capter et éliminer les débris de photorécepteurs (en vert). Les noyaux contre-colorés par du DAPI apparaissent en blanc.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.