Free Access

Figure 1.

image

Télécharger l'image originale

Effets protecteurs d’Akkermansia muciniphila contre le développement de l’obésité et du syndrome métabolique à travers divers organes. L’effet protecteur d’A. muciniphila repose notamment sur la reconnaissance de la protéine Amuc_1100 par le récepteur TLR2 (Toll-like receptor 2). Plusieurs études montrent qu’A. muciniphila peut renforcer la barrière intestinale en augmentant la production de mucus et de peptides antimicrobiens, ainsi que l’expression de protéines de jonctions serrées. Ceci se traduit par une diminution de la translocation des lipopolysaccharides (LPS) depuis l’intestin vers la circulation sanguine, diminuant ainsi l’inflammation associée à l’obésité. L’administration d’A. muciniphila permet également de corriger la dyslipidémie induite par un régime riche en graisses. Au niveau hépatique, la sensibilité à l’insuline des animaux traités est améliorée, et l’expression d’enzymes impliquées dans la gluconéogénèse est diminuée, contribuant à l’amélioration de la tolérance au glucose. Enfin, l’augmentation du potentiel oxydatif et la diminution du tonus inflammatoire du tissu adipeux contribuent à la diminution de la masse grasse chez les animaux traités.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.