Free Access

Figure 1.

thumbnail

Télécharger l'image originale

L’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien ou axe du stress. À la suite d’un stress (par exemple, la vue d’une voiture arrivant vers soi), les zones associatives corticales et limbiques (hippocampe et amygdale) du cerveau sont activées et envoient des informations nerveuses vers les neurones hypothalamiques qui synthétisent le CRH (corticotropin-releasing factor), peptide qui va être libéré dans le sang porte hypophysaire qui relie l’hypothalamus à l’hypophyse, où il va agir via des récepteurs spécifiques sur les cellules endocrines fabriquant l’ACTH (adrenocorticotropin hormone). Celle-ci va être à son tour libérée dans le sang pour atteindre une petite glande endocrine située au-dessus du rein, la surrénale, dont la partie corticale (externe) synthétise les corticoïdes, tels que le cortisol. Le cortisol agit sur ses organes cibles comme le système immunitaire ou les muscles dans lesquels il produit des effets métaboliques qui aboutissent, avec la stimulation rapide nerveuse à l’origine d’une libération d’adrénaline et de noradrénaline, à la production de glucose à partir de glycogène, permettant ainsi à nos muscles d’avoir l’énergie suffisante pour éviter la voiture, dans l’exemple donné ci-dessus.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.