Nos jeunes pousses ont du talent ! (2015-2016)
Accès gratuit
Editorial
Numéro
Med Sci (Paris)
Volume 32, Numéro 6-7, Juin–Juillet 2016
Nos jeunes pousses ont du talent ! (2015-2016)
Page(s) 537 - 538
Section Éditoriaux
DOI https://doi.org/10.1051/medsci/20163206002
Publié en ligne 12 juillet 2016

Pour introduire ce moment si particulier de la vie de médecine/sciences, il nous faudrait un peu de solennité, peut-être les trois coups qui retentissent avant le début d’une représentation théâtrale, peut-être le roulement d’un tambour, quelque chose en somme qui marque l’instant, le moment si précieux du début, où les choses vont vraiment commencer. Cela d’autant plus que le vrai début est en réalité déjà ancien. Depuis plusieurs années en effet, l’équipe éditoriale de m/s constate que la revue est une source essentielle d’information pour les étudiants francophones en biologie et médecine. Nous sommes chaque semaine émerveillés de voir soudain un article, parfois déjà ancien au regard des critères actuels de production, par exemple une synthèse de 2010, téléchargé des centaines de fois. Chaque année des articles de synthèse sur des thèmes de physiologie parfois très pointus dépassent 10 000 voire 20 000 téléchargements au format pdf. Lors de la célébration de notre trentième anniversaire en mars 20151, des doctorants sont venus nous interpeller en nous demandant « Encore plus de m/s au cours de notre parcours de formation, mais faites-vous mieux connaître des étudiants », et surtout « Osez nous associer à votre revue » [1].

Devant un tel besoin didactique, nous nous sommes mobilisés pour faire plus vers les étudiants, sans rien changer de nos critères d’exigence de qualité scientifique, et Laure Coulombel en a fait son thème principal d’activité, qu’elle en soit ici chaleureusement remerciée. Avec nos amis du comité éditorial, et particulièrement Jean-Luc Teillaud et Anna Salvetti, Laure Coulombel a engagé des partenariats avec des mastères et des écoles doctorales, dans un premier temps à Paris, Orsay et Lyon, et vous avez déjà pu en lire les premiers résultats via des séries de brèves rédigées par les étudiants de Paris et Lyon dès le printemps 2015 [2, 3], puis à nouveau en avril 2016 [4] pour ceux du module « « analyse scientifique » du parcours « immunothérapies et bioingénierie », master Immunologie de l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC), module dirigé par Sophie Sibéril. Particularisme ? Essai sans lendemain ? Que non. Le délai de maturation s’explique par notre ambition : l’objectif est en effet ici d’utiliser m/s comme un outil de formation, non seulement par l’écriture de Brèves, mais également pour l’écriture de Nouvelles ou de Synthèses courtes. Un tel exercice exige une équipe pédagogique mobilisée, une sélection rigoureuse des articles scientifiques les plus pertinents, une implication majeure des étudiants, une assistance à l’écriture, des relectures croisées. Apprendre à extraire la « substantifique moelle » d’un article est un travail à haute valeur pédagogique, et rendre compte sous une forme synthétique courte et en bon français est également très formateur. C’est un travail interactif, collégial, hautement académique en sorte. L’actualité scientifique est riche et vibrante d’innovations, l’une chassant de plus en plus rapidement l’autre du haut de l’affiche. Mais nous avons choisi de prendre notre temps et de laisser aux étudiants et à leurs équipes pédagogiques le temps de faire les choses bien. Le résultat est à la hauteur de nos espérances et les textes soumis dignes d’être publiés dans votre revue, m/s [5-8] ().

(→) Voir dans ce numéro le début de la Série de 15 Nouvelles rédigées par les étudiants du Master « biologie-santé » de l’université Paris-Saclay, qui paraîtront dans les numéros 6-7, 8-9, 10 et 11 (2016) de médecine/sciences

Au fil des mois prochains, vous aurez donc le plaisir et l’intérêt de lire des Nouvelles préparées par les étudiants et les équipes pédagogiques du master biologie-santé de l’Université Paris-Saclay, dans le cadre du module d’enseignement « Physiopathologie de la signalisation » dirigé par Karim Benihoud [5]; de l’École doctorale « Physiologie, physiopathologie et thérapeutique », UPMC Sorbonne Universités, dirigée par Catherine Monnot et Isabelle Cremer; et, enfin, du module « Virologie » dans le cadre du master génétique et biologie de la cellule, parcours infectiologie fondamentale, Université Claude Bernard Lyon 1, Université de Lyon, dont les responsables sont Renaud Mahieux et Viktor Volchkov.

Que chacun soit ici remercié, notamment les équipes pédagogiques, pour leur double engagement auprès de leurs étudiants et auprès de notre revue. Ces Brèves et Nouvelles sont remarquables de par le choix extrêmement judicieux des articles analysés, et la qualité du rendu de la problématique, des résultats et des perspectives. Nous avons le plaisir, grâce à ces contributions, de renouveler le genre « Brèves » qui avait été, au temps de nos débuts, l’une des originalités, voire même des singularités, de médecine/sciences avant de se généraliser dans les revues scientifiques les plus prestigieuses, alors qu’elles déclinaient dans nos colonnes.

La bonne nouvelle, c’est que Laure Coulombel a su patiemment tisser un réseau partenarial et établir un climat de confiance qui nous permet d’annoncer dès aujourd’hui que nous prolongerons et renouvellerons l’exercice l’année prochaine. C’est donc véritablement une nouvelle dimension de médecine/sciences qui prend son essor ici. Cela vaut bien, vous en conviendrez, un peu de solennité. Bonne lecture : nos jeunes pousses ont du talent !

Liens d’intérêt

L’auteur déclare n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.


1

Retrouvez toutes les vidéos de l’événement sur notre site : http://www.medecinesciences.org/ms-videos.

Références

  1. Deschamps T, Mengardi C, Rossi A. Publier dans m/s aujourd’hui et demain… Des étudiants s’expriment. Med Sci (Paris) 2015 ; 31 : 696–698. [CrossRef] [EDP Sciences] [PubMed] (Dans le texte)
  2. Diallo B, Hennequin C, Jouniaux J, Lassalle-Laxenaire A, Simon Sola ML, Mérite G, Oheix A, Orvain C, Sissokho M, Thomas O, Wiatr M.. L’actualité immunologique sous l’œil critique des étudiants de Master 2. Med Sci (Paris) 2015 ; 31 : 139–142. (Dans le texte)
  3. Jeannoël M, Massip C, Muggéo A, Mahieux R. Rôle des cellules dendritiques plasmacytoïdes dans l’infection par le virus de l’hépatite A. Med Sci (Paris) 2015 ; 31 : 840. (Dans le texte)
  4. Arnaud M, Belhedi S, Dréan R, Herrag M, Renaud M, Routet F, Trilleaud C. L’actualité immunologique sous l’œil critique des étudiants de Master 2. Med Sci (Paris) 2016 ; 32 : 348–351. [CrossRef] [EDP Sciences] [PubMed] (Dans le texte)
  5. Lebourg F, Paulcan S, Lepoivre M.. Le double visage de la Sestrine2 dans les processus pathologiques liés au vieillissement. Med Sci (Paris) 2016 ; 32 : 580–583. [CrossRef] [EDP Sciences] [PubMed] (Dans le texte)
  6. García García D, Duwat C, Bobé P.. Crystal Wars : la nécroptose contre attaque. Med Sci (Paris) 2016 ; 32 : 583–586.
  7. Barichon C, Correia C, Tordjmann T.. La prolifération des cholangiocytes induite par les acides biliaires : place du récepteur TGR5. Med Sci (Paris) 2016 ; 32 : 586–588.
  8. Charbonnier A, Sannier G, Dupré S., Mission phagocytose : comment adapter ses armes à la taille de la cible. Med Sci (Paris) 2016 ; 32 : 588–590. (Dans le texte)

© 2016 médecine/sciences – Inserm

Les statistiques affichées correspondent au cumul d'une part des vues des résumés de l'article et d'autre part des vues et téléchargements de l'article plein-texte (PDF, Full-HTML, ePub... selon les formats disponibles) sur la platefome Vision4Press.

Les statistiques sont disponibles avec un délai de 48 à 96 heures et sont mises à jour quotidiennement en semaine.

Le chargement des statistiques peut être long.