Informations

Prix Nobel de médecine 2013 (08/10/2013)

Les lauréats du prix Nobel de médecine ont été révélés ce lundi lors d’une cérémonie qui s’est tenue depuis l’Institut Karolinska à Stockholm en Suède.

Les lauréats sont les Américains James Rothman et Randy Schekman et l’Allemand Thomas Südhof. Le comité Nobel a récompensé ces chercheurs pour leur travail sur le trafic vésiculaire, système de transport majeur dans nos cellules.

SPEPS - Prix Editorial, le 1er prix en Santé publique et en économie de la santé attribué à médecine/sciences (octobre 2011)

Le 20 octobre 2011 s’est tenu au Musée Dapper, 35 bis rue Paul Valéry, 75116 – Paris, le 12ème Grand Prix Editorial organisé par le Syndicat de la Presse et de l’Edition des Professions de Santé (Speps).

La revue médecine/sciences à été comme chaque année récompensée et a obtenu le 1er Prix en Santé Publique et en Economie de la Santé pour l’article de Bertrand Jordan :

« Les tests génétiques grand public en caméra cachée » qui est paru dans le n°1 de janvier 2011 de la revue m/s.
Bertrand Jordan est un fidèle auteur de m/s et tient depuis de nombreuses années la rubrique : Les chroniques Génomiques.

Avant la tenue de ce grand Prix, le Syndicat de la Presse et de l’Edition des Professions de Santé (Speps ; plus de 400 publications adhérentes) a décidé d’organiser un grand débat, animé par Hervé Réquillart, réunissant trois personnalités politiques et deux grands témoins :

  • Serge Blisko, député SRC de Paris
  • Jean-Pierre Door, député UMP de l’Yonne
  • Jean-Luc Véret, Président de la Commission santé d’EELV
  • Christian Lajoux, Président du Leem
  • Alain Trébucq, Président du Speps

sur le thème :

Face aux nouvelles exigences visant à renforcer la sécurité sanitaire des produits de santé, la presse professionnelle, principal moyen d’information et de formation de plus d’un million de professionnels de la santé, est plus engagée que jamais dans une démarche exigeante de qualité et de transparence.

Entre liberté de la presse et responsabilité sanitaire, qu’attendent les politiques de ces médias professionnels ? Quelles solutions proposer pour permettre à ces médias de relever les défis du numérique et de promotion de la culture médicale francophone ?
Ce débat et la remise de prix ont réuni plus de 250 personnes.

Pour mémoire :

En 2009, le Grand Prix éditorial fêtait ses 10 ans et l’article de William Dab « Éléments de Dépistologie », primé en 2008 comme meilleur Editorial, a été sélectionné parmi les 10 grands prix depuis 10 ans et a obtenu le GRAND PRIX DES GRANDS PRIX.

Ce prix a été remis à médecine/sciences le jeudi 10 décembre 2009 à l’Hôtel de Lassay.

Jules Hoffmann, un auteur de médecine/sciences, lauréat du Prix Nobel de médecine 2011 (octobre 2011)

Voir l'article : « Les peptides antibactériens inductibles des insectes », Hoffmann JA, Dimarcq JL, Bulet P. médecine/sciences, 1992, vol.8, n°5, pp. 432-439

Les travaux pionniers de Jules Hoffmann ont ouvert un immense champ de recherche aux développements multiples comme en témoignent par exemple plusieurs articles du prochain numéro de médecine/sciences (n°10, volume 27, octobre 2011) (sous presse) :
– L'Éditorial de Guillaume Darrasse-Jèze et David Klatzmann
– et les deux articles de synthèse de Daniel Olive et Caroline Robert

  • Immunothérapie des cancers : une lueur au bout du tunnel ?
    Guillaume Darrasse-Jèze, David Klatzmann
  • Rôle de CTLA-4 dans la cosignalisation négative du système immunitaire
    Daniel Olive, Suong le Thi, Luc Xerri, Ivan Hirsch, Jacques A. Nunès
  • Anticorps anti-CTLA-4 : une avancée thérapeutique majeure dans le traitement du mélanome métastatique
    Caroline Robert, Christine Mateus

Le Prix Nobel 2011 de physiologie et médecine est décerné à Jules Hoffmann, directeur de recherche émérite au CNRS, professeur à l'Université de Strasbourg, et à Bruce A. Beutler pour leurs découvertes concernant l'activation de l'immunité innée. Ils partagent cette récompense avec Ralph M. Steinman pour ses travaux sur les cellules dendritiques et leur rôle dans l'immunité adaptative.

Les découvertes de Jules Hoffmann ont permis de révolutionner la compréhension du système immunitaire en dévoilant les principales clés de son activation.

Jules Hoffmann - lauréat de la Médaille d'or du CNRS 2011 - a consacré ses travaux à l'étude des mécanismes génétiques et moléculaires responsables de l'immunité innée chez les insectes. Ses nombreuses découvertes ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme, opposent aux agents infectieux.

Après des études universitaires à Strasbourg où il obtient une thèse de biologie expérimentale, il entre au CNRS en 1964 puis crée le laboratoire CNRS " Réponse immunitaire et développement chez les insectes " qu'il dirige jusqu'en 2006. Ce laboratoire fait partie de l'Institut de biologie moléculaire et cellulaire du CNRS dont il a été également directeur de 1994 à 2006. Président de l'Académie des sciences française en 2007 et 2008, Jules Hoffmann est également membre des Académies des sciences des États-Unis, d'Allemagne et de Russie. Il a reçu de nombreux autres prix prestigieux comme dernièrement le Prix Rosenstiel pour l'Immunité (2010), le Prix Keyo de Médecine (2011), le Prix Gairdner 2011 en sciences médicales et le Prix Shaw 2011 en sciences du vivant et médecine.

Nobelprize.org