Informations

Select a news topic from the list below, then select a news article to read.

Numéro thématique - Microenvironnements tumoraux : conflictuels et complémentaires (Avril 2014)

Ce numéro thématique de médecine/sciences est consacré au microenvironnement tumoral, ou plutôt aux microenvironnements tumoraux. Ce seul titre est réducteur, car, comme nous le décrivent les auteurs qui ont participé à ce numéro, cellules cancéreuses (le « parenchyme ») et cellules de l’hôte (le « stroma ») s’organisent en un « organe tumoral », dans lequel elles s’affrontent et coopèrent tour à tour, façonnant les étapes d’élimination, d’équilibre et d’échappement qui caractérisent l’évolution d’une tumeur au sein de son environnement. Si les mutations somatiques représentent souvent l’élément oncogénique initial, suivi de multiples autres remaniements génétiques, l’écosystème complexe local fait de leucocytes, cellules immunitaires, cellules vasculaires, fibroblastes, adipocytes, terminaisons nerveuses, s’avère déterminant pour la progression et l’impact clinique et pronostique d’une tumeur. Ces données ont un retentissement thérapeutique majeur : l’élimination directe des cellules tumorales ne peut plus être l’unique base de la thérapie des cancers, et « la cancérologie du troisième millénaire devra imaginer des stratégies visant à interférer avec cette coopération délétère ».

Nous proposons en accès gratuit l’éditorial et les deux revues générales offrant un tour d’horizon général de ces interactions entre cellules cancéreuses et cellules de l’environnement.

En savoir plus

Accédez au sommaire de ce numéro

Prix Nobel de médecine 2013 pour James Rothman, Randy Schekman, Thomas Südhof (16/10/2013)

James E. Rothman, Randy W. Schekman et Thomas C. Südhof
Photo : Yale University, H. Goren. © HHMI et © S. Fisch

La récompense a été attribuée aux deux chercheurs américains James Rothman (Université de Yale, États-Unis) et Randy Schekman (Université de Californie, Berkeley, États-Unis), et au chercheur d’origine allemande Thomas Südhof (Université de Stanford, États-Unis) pour leurs travaux sur les mécanismes moléculaires du transport vésiculaire au sein de la cellule.

La compartimentation des protéines dans une cellule au sein de différents organites (réticulum endoplasmique, appareil de Golgi, etc.) impose un système de transport efficace et spécifique pour permettre des échanges protéiques permanents et coordonnés. Ces échanges protéiques sont rendus possibles par l’existence de vésicules de transport qui interviennent dans de multiples processus cellulaires, tels que la sécrétion des protéines à l’extérieur de la cellule, leur transport entre les organites intracellulaires et la libération de neurotransmetteurs dans les synapses. Les trois chercheurs lauréats ont identifié les principes moléculaires qui gouvernent la formation des vésicules de transport et leur fusion avec les membranes cellulaires.

Par l’utilisation de mutants chez la levure Saccharomyces cerevisiae présentant des machineries de transport défectueuses, Randy Sheckman a identifié plusieurs classes de gènes impliqués dans la formation et la fusion des vésicules intracellulaires, dont beaucoup codent pour des protéines du réticulum endoplasmique et de l’appareil de Golgi. Sur des cellules de mammifères, James Rothman a identifié les protéines impliquées dans les étapes de fusion des vésicules avec les membranes cellulaires, comme les protéines NSF (N-ethylmaleimide-sensitive factor) et SNARE (soluble NSF attachment protein receptor), et établira le caractère hautement spécifique du processus de fusion. Finalement, les travaux de Thomas Südhof sur les cellules nerveuses ont caractérisé le mécanisme dépendant du potentiel d’action et du calcium intracellulaire de la fusion des vésicules synaptiques avec la membrane cellulaire et la libération des neurotransmetteurs qui en résulte. L’apport des travaux de ces trois chercheurs est avant tout fondamental et permet de comprendre des phénomènes qui peuvent être défectueux dans des maladies neurologiques, immunologiques et endocriniennes.

À lire dans médecine/sciences sur le trafic vésiculaire dans la cellule

Arfaptine-1 et biogenèse des granules de sécrétion
Joëlle Morvan, Helmuth Gehart et Roméo Ricci
Med Sci (Paris) 2013 ; 29 : 247–249
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2013293006

Un réseau moléculaire pour le transport des vésicules du centre à la périphérie cellulaire
Andrea Burgo, Étienne Formstecher et Thierry Galli
Med Sci (Paris) 2012 ; 28 : 1040–1041
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122812006

L’astrocyte, un partenaire clé des neurones au cours de la transmission synaptique de base
Aude Panatier et Richard Robitaille
Med Sci (Paris) 2012 ; 28 : 582–584
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2012286009

Le trafic membranaire, un nouvel acteur du guidage axonal
Kathleen Zylbersztejn et Thierry Galli
Med Sci (Paris) 2012 ; 28 : 267–269
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2012283013

SNARE, V-ATPase et neurotransmission
Oussama El Far et Michael Seagar
Med Sci (Paris) 2011 ; 27 : 28–31
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/201127128

Dynamique et morphologie mitochondriales
Cécile Sauvanet, Laetitia Arnauné-Pelloquin, Claudine David, Pascale Belenguer et Manuel Rojo
Med Sci (Paris) 2010 ; 26 : 823–829
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20102610823

Tri sélectif et recyclage
Grégoire Michaux et Roland Le Borgne
Med Sci (Paris) 2009 ; 25 : 617–621
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2009256-7617

Régulation du transport vésiculaire par la courbure membranaire
Guillaume Drin, Joëlle Bigay et Bruno Antonny
Med Sci (Paris) 2009 ; 25 : 483–488
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2009255483

Les protéines à domaine START, des trafiquants intracellulaires de lipides
Fabien Alpy, François Legueux, Laurent Bianchetti et Catherine Tomasetto
Med Sci (Paris) 2009 ; 25 : 181–191
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2009252181

Énergie libérée par la machinerie de fusion SNAREpin
David Tareste
Med Sci (Paris) 2008 ; 24 : 142–143
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2008242142

Les dys-fonctionnements du transport axonal dans les neuropathies et motoneuronopathies
Stéphanie Millecamps et Jean-Pierre Julien
Med Sci (Paris) 2008 ; 24 : 65–71
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/200824165

Une étape de maturation terminale des granules cytotoxiques est nécessaire à l’excrétion de leur contenu lytique
Mickaël Ménager et Geneviève de Saint Basile
Med Sci (Paris) 2007 ; 23 : 473–474
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2007235473

Défaut d’exocytose des granules lytiques
Gaël Ménasché, Mickaël Ménager, Françoise Le Deist, Alain Fischer et Geneviève de Saint Basile
Med Sci (Paris) 2006 ; 22 : 733–738
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20062289733

Rôle du trafic membranaire dans la migration cellulaire : Une nouvelle application pour les neurotoxines clostridiales ?
Véronique Proux-Gillardeaux et Thierry Galli
Med Sci (Paris) 2005 ; 21 : 789–790
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20052110789

Une nouvelle protéine RhoGAP impliquée dans la régulation du complexe Arp2/3 au niveau de l’appareil de Golgi : Un relais entre les protéines G ARF1 et Cdc42
Thierry Dubois et Philippe Chavrier
Med Sci (Paris) 2005 ; 21 : 692–694
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2005218-9692

Trafic protéique dans le globule rouge infecté par Plasmodium
Françoise Baunaure et Gordon Langsley
Med Sci (Paris) 2005 ; 21 : 523–529
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2005215523

Recyclage polarisé et formation de la synapse immune dans les lymphocytes T
Andrés Alcover, Maria Isabel Thoulouze et Thierry Galli
Med Sci (Paris) 2005 ; 21 : 9–10
DOI : http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20052119

Prix Nobel de médecine 2013 (08/10/2013)

Les lauréats du prix Nobel de médecine ont été révélés ce lundi lors d’une cérémonie qui s’est tenue depuis l’Institut Karolinska à Stockholm en Suède.

Les lauréats sont les Américains James Rothman et Randy Schekman et l’Allemand Thomas Südhof. Le comité Nobel a récompensé ces chercheurs pour leur travail sur le trafic vésiculaire, système de transport majeur dans nos cellules.

médecine/sciences partenaire presse des Journées Internationales de Biologie 2013

La revue médecine/sciences sera le partenaire presse des Journées Internationales de Biologie 2013 qui se tiendront au CNIT La Défense du mercredi 13 au vendredi 15 novembre 2013.

Les Journées Internationales de Biologie, congrès scientifique et salon, réunissent chaque année, tous les acteurs de la biologie médicale (privés et hospitaliers) francophones et européens spécialisés en hématologie, biochimie, hémostase, bactériologie, virologie, immunologie, parasitologie, biologie moléculaire, anatomopathologie.

Les JIB accompagnent le changement, révèlent les savoir-faire, présentent les dernières avancées scientifiques et les innovations technologiques et génèrent du lien.

Communiqué de presse : cliquez ici (PDF)

Pour plus d’informations cliquez ici.

Prix Nobel de chimie 2012 pour Robert Lefkowitz et Brian Kobilka

Robert Lefkowitz et Brian Kobilka
Photo : Stewart Waller/PR Newswire. © HHMI et
© Stanford University

La récompense a été attribuée aux deux chercheurs américains de l’Institut médical Howard Hughes et de l’Université Duke (RL) et de l’Université Stanford (BK) pour leurs travaux sur les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG). R. Lefkowitz et B. Kobilka travaillent depuis plus de 40 ans sur la plus grande famille de protéines membranaires, les RCPG, et en particulier sur ceux reconnaissant l’adrénaline et la noradrénaline. Avec plus de 800 membres , les RCPG, aussi dénommés récepteurs à sept domaines transmembranaires, sont impliqués dans le transfer d’informations au travers des membranes biologiques, les signaux traduits étant aussi divers que la lumière, les molécules odorantes, les lipides et les protéines. Les RCPG sont donc au cœur de processus physiologiques aussi variés que la vision, l’olfaction, le goût, la croissance cellulaire, le chimiotactisme et l’interaction cellule hôte/pathogène. L’apport des travaux de R. Lefkowitz et B. Kobilka dans le champ de l’innovation thérapeutique est donc considérable puisque les RCPG sont la cible thérapeutique de plus de 30 % des médicaments actuellement commercialisés. La famille des β-bloquants, utilisés entre autre comme antihypertenseur, en est un exemple illustre. Sachant que ces médicaments ne ciblent qu’une petite partie des RCPG (60 à 80 membres) et que beaucoup de RCPG n’ont pas encore de ligand endogène identifié, le potentiel thérapeutique des RCPG reste immense, et les travaux fondamentaux de ces deux chercheurs encore inexploités.

Comme l’indique Michel Bouvier dans l’éditorial du numéro thématique « Récepteurs couplés aux protéines G » publié ce mois-ci dans médecine/sciences, « Bien que les nouveaux paradigmes mis à jour pour les RCPG puissent effrayer les plus timorés par le niveau de complexité qu’ils permettent d’imaginer, il importe de ne pas confondre complexité et complications. [...] Les travaux réalisés au cours de ces dernières années, exploitant les outils de la biochimie, de la biologie moléculaire et cellulaire et, plus récemment, de la biologie structurale, ont permis dans certains cas de bouleverser nos idées reçues au sujet des RCPG [...] les défis et opportunités offerts par les récentes avancées pouvant paraître étourdissants ».


Exceptionnellement, en raison du Prix Nobel de Chimie 2012,
les 2 Éditoriaux et les 8 Synthèses du numéro thématique
« Récepteurs couplés aux protéines G »
  sont en accès libre pour 1 semaine



Articles généraux sur la famille des récepteurs couplés aux protéines G dans médecine/sciences


Numéro thématique « Récepteurs couplés aux protéines G » octobre 2012 - n°10, volume 28

Récepteurs couplés aux protéines G : le début d’une nouvelle ère pour l’innovation thérapeutique (éditorial)
Antoine Bril, Murielle Combettes, Valérie Audinot
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810001

Métaphores, nomenclature et nouveaux paradigmes de signalisation par les récepteurs couplés aux protéines G (éditorial)
Michel Bouvier
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810002

Manipulation des RCPG : expression, purification et stabilisation in vitro
Jean-Louis Banères, Bernard Mouillac
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810011

Ciblage thérapeutique des récepteurs couplés aux protéines G : la voie allostérique
Julien A. Sebag, Jacques Pantel
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810012

Les récepteurs couplés aux protéines G : des régulateurs allostériques du métabolisme cellulaire
Jean-Luc Galzi, Brigitte Ilien
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810013

Des dimères et des oligomères de RCPG, oui mais pourquoi ? Le récepteur GABAB sous interrogatoire
Julie Kniazeff, Jean-Philippe Pin
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810014

Oligomérisation des protéines humaines et virales à sept domaines transmembranaires : nouvelle stratégie virale pour manipuler la cellule hôte
Ralf Jockers, Florence Gbahou, Kenjiro Tadagaki, Maud Kamal
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810015

Structure des récepteurs mu et delta des opiacés
Sébastien Granier
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810016

Les récepteurs couplés aux protéines G dans la lumière
Guillaume Lebon, Christopher G. Tate
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810017

Plasticité des récepteurs couplés aux protéines G et signalisation : un Rubik’s cube ?
Céline Galés
Med Sci (Paris) 28 (10)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20122810018


Autres articles

Nouveau dialogue entre récepteurs et protéines G trimériques : « une danse à corps enlacés »
Cline Galés and Michel Bouvier
Med Sci (Paris) 23 (11) 1031-1034 (2007)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/200723111031

L’hétérodimérisation des récepteurs couplés aux protéines G - Une nouvelle voie vers la découverte de fonctions pour les récepteurs orphelins ?
Angélique Levoye and Ralf Jockers
Med Sci (Paris) 23 (8-9) 746-750 (2007)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20072389746

GRK et arrestines : la piste thérapeutique ?
Thierry Métayé, Rémy Perdrisot and Jean-Louis Kraimps
Med Sci (Paris) 22 (5) 537-543 (2006)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2006225537

Endocytose des récepteurs couplés aux protéines G
Mark G.H. Scott, Alexandre Benmerah and Stefano Marullo
Med Sci (Paris) 20 (1) 78-83 (2004)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/200420178

Comment fonctionne un récepteur couplé aux protéines G ? Le cas des récepteurs métabotropiques du glutamate et du GABA
Thierry Galvez and Jean-Philippe Pin
Med Sci (Paris) 19 (5) 559-565 (2003)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2003195559

Activation de récepteurs par une protéine intracellulaire : un nouveau concept et un nouveau type de cible pharmacologique
Fabrice Ango, Laurent Prézeau, Joël Bockaert, Jean-Philippe Pin and Laurent Fagni
Med Sci (Paris) 18 (2) 151-153 (2002)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2002182151

Études physiopathologiques de certains récepteurs couplés aux protéines G dans médecine/sciences Le récepteur proapoptotique OX1R dans le cancer colique - Silencieux in situ mais activable en thérapie
Marc Laburthe
Med Sci (Paris) 28 (3) 272-273 (2012)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2012283015

Structure tridimensionnelle du récepteur de l’adénosine A2A lié à son agoniste naturel l’adénosine
Guillaume Lebon and Christopher G. Tate
Med Sci (Paris) 27 (11) 926-928 (2011)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20112711004

Récepteur β2-adrénergique et β-arrestines - Les instruments du méningocoque pour le « casse » des méninges
Mathieu Coureuil and Stefano Marullo
Med Sci (Paris) 27 (4) 365-368 (2011)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2011274011

Récepteurs gustatifs des molécules sucrantes et antisucrantes - Un rôle métabolique insoupçonné
Émeline L. Maillet
Med Sci (Paris) 27 (2) 177-182 (2011)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2011272177

GRK6, une nouvelle piste thérapeutique pour diminuer les dyskinésies induites par la L-dopa
Amandine Berthet and Erwan Bézard
Med Sci (Paris) 26 (10) 800-803 (2010)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20102610800

Sélectivité fonctionnelle des ligands des récepteurs opiacés
Nicolas Audet, Élodie Archer-Lahlou, Mélissa Richard-Lalonde and Graciela Pineyro-Filpo
Med Sci (Paris) 26 (8-9) 734-739 (2010)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2010268-9734

mGluR5 : un récepteur à la croisée des chemins thérapeutiques ?
Marc Flajolet, Hong Wang and Paul Greengard
Med Sci (Paris) 26 (8-9) 678-680 (2010)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2010268-9678

Un rôle pour la voie de signalisation Akt/GSK3 dans l’action des médicaments psychotropes et les maladies mentales
Thomas Del’Guidice and Jean-Martin Beaulieu
Med Sci (Paris) 26 (6-7) 647-651 (2010)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2010266-7647

Chaperons pharmacologiques - Un espoir thérapeutique pour les pathologies conformationnelles
Christiane Mendre and Bernard Mouillac
Med Sci (Paris) 26 (6-7) 627-635 (2010)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2010266-7627

Découvertes récentes sur la fonction et la plasticité des voies dopaminergiques du cerveau
Dominic Thibault, Christian Kortleven, Caroline Fasano, Gregory Dal Bo and Louis-Éric Trudeau
Med Sci (Paris) 26 (2) 165-170 (2010)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2010262165

Fonction des chaperonnes moléculaires dans l’assemblage des protéines G hétérotrimériques
Mélanie Robitaille, Denis J. Dupré and Terence E. Hébert
Med Sci (Paris) 25 (10) 821-825 (2009)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20092510821

CXCR4, un récepteur de chimiokine aux multiples talents
Sonia F. Desjardins, Yamina A. Berchiche, Elie Haddad and Nikolaus Heveker
Med Sci (Paris) 23 (11) 980-984 (2007)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20072311980

Les chimiokines : un réseau sophistiqué de guidage cellulaire
Béhazine Combadière, Christophe Combadière and Philippe Deterre
Med Sci (Paris) 23 (2) 173-179 (2007)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2007232173

Endothéline-1, angiotensine II et cancer
Sylvie Cazaubon, Frédérique Deshayes, Pierre-Olivier Couraud and Clara Nahmias
Med Sci (Paris) 22 (4) 416-422 (2006)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2006224416

L’apéline, un inhibiteur naturel de l’effet antidiurétique de la vasopressine
Catherine Llorens-Cortès and Alain Beaudet
Med Sci (Paris) 21 (8-9) 741-746 (2005)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2005218-9741

Comment moduler l’activité du récepteur du calcium extracellulaire ?
Martial Ruat and Christophe Petrel
Med Sci (Paris) 20 (11) 980-985 (2004)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/20042011980

RAMP et récepteurs couplés aux protéines G
Carine Cueille and Jean-Michel Garel
Med Sci (Paris) 20 (8-9) 773-778 (2004)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2004208-9773

Comment fonctionne un récepteur couplé aux protéines G ? Le cas des récepteurs métabotropiques du glutamate et du GABA
Thierry Galvez and Jean-Philippe Pin
Med Sci (Paris) 19 (5) 559-565 (2003)
DOI: http://dx.doi.org/10.1051/medsci/2003195559