Free Access

Figure 1.

image

Télécharger l'image originale

Représentation graphique des principaux mécanismes moléculaires de l’action anti-tumorale de l’oxaliplatine. L’oxaliplatine entre dans la cellule via des transporteurs ou par transport passif. Elle provoque des adduits à l’ADN nucléaire et mitochondrial inhibant la réplication et la transcription. L’altération de la chaine respiratoire mitochondriale et la diminution de l’activité des antioxydants (GSH : glutathion) participent à l’augmentation de la concentration en espèces réactives de l’oxygène (ROS pour reactive oxygen species) menant à un stress oxydatif. L’oxaliplatine provoque ainsi la mort cellulaire par apoptose.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.