Free Access

Figure 1.

image

Télécharger l'image originale

Représentation schématique de l’ADCC induite par les bNAb. Une cellule infectée par le VIH-1 (virus de l’immunodéficience humaine de type 1) exprime des antigènes viraux (la glycoprotéine d’enveloppe) à sa surface. Cela permet à certains anticorps de se fixer à la membrane plasmique. Les cellules NK (natural killer) sont alors activées par l’intermédiaire du récepteur pour le fragment Fc des immunoglobulines G, CD16. Elles libèrent alors les granzymes et perforines qui vont détruire la cellule infectée reconnue par les anticorps. ADCC : antibody dependent cellular cytotoxicity ; bNAb : broadly neutralizing antibodies.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.