Free Access

Figure 1.

image

Télécharger l'image originale

La protéine humaine RhAG est capable d’assurer un transport d’ammonium dans la levure, contrairement à ses variants mutés associés à la stomatocytose avec hématies hyperhydratées (OHSt). Test de croissance réalisé avec des levures S. cerevisiae en milieu solide contenant comme seule source azotée, de l’ammonium à la concentration de 2 mM (Am 2 mM). Les levures sauvages (Wt) sont capables de croître en présence d’ammonium, contrairement aux cellules dépourvues de leurs transporteurs d’ammonium endogènes (triple-mepΔ). L’expression du gène humain RHAG restaure la croissance des levures triple-mepΔ en présence d’ammonium, contrairement à l’expression des variants mutés (RhAGI61R, RhAGF65S), indiquant que ces mutations, correspondant à des polymorphismes non synonymes, affectent la fonction de transport d’ammonium de RhAG (d’après Deschuyteneer et al. [16], avec la permission de PLoS One).

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.