Addictions
Free Access

Figure 3.

image

Télécharger l'image originale

Effets de la stimulation cérébrale profonde du noyau sous-thalamique chez le rat. A. Dans un test évaluant la motivation à fournir un effort pour obtenir une récompense alimentaire sucrée. B. Dans le même test évaluant l’effort fourni pour s’auto-administrer de la cocaïne. C. Dans un modèle de perte de contrôle de la consommation de cocaïne : le modèle d’escalade. On voit en A et B que la stimulation profonde (noté ON) induit une augmentation de motivation pour la nourriture sucrée, alors qu’elle induit une diminution pour la cocaïne. C. les animaux ont d’abord eu un accès court à la cocaïne (2h/jour pendant 5 jours, noté ShA), puis ils ont eu un accès prolongé pendant 15 jours consécutifs (6h/jour, 3 blocs de 5 jours; noté LgA). On voit que dans les conditions d’accès prolongé, les animaux non stimulés (noté OFF) augmentent progressivement leur prise de cocaïne, alors que les animaux stimulés (noté ON) maintiennent un niveau stable de consommation. La stimulation cérébrale profonde du noyau sous-thalamique a donc un impact sur le basculement de l’addiction vers la recherche compulsive de la drogue (A et B : d’après [36]; C : Pelloux et al., en préparation).

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.