Free Access

Figure 1.

thumbnail

Télécharger l'image originale

Efficacité de la transmission interespèces des prions en fonction du tissu. Les souris transgéniques exprimant la PrPC bovine sont parfaitement susceptibles à l’agent responsable de l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) (A) . En revanche, les souris transgéniques exprimant la PrPC humaine ne développent pas de symptômes cliniques après inoculation du même agent (A) . Il en va de même pour les souris transgéniques exprimant la PrPC ovine inoculées par l’agent responsable de la maladie du dépérissement chronique des cervidés (MDC) (B) . Signe supplémentaire d’une forte barrière d’espèce apparente, un nombre très limité de souris transgéniques pour la PrPC ovine et humaine, toutes en fin de vie, accumulent de la protéine prion pathologique dans le cerveau (AB) . Néanmoins, une grande majorité de souris analysées présente des taux détectables de protéine prion pathologique dans la rate, et ce dès une année postinfection (AB) .

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.