Free Access

Figure 2.

thumbnail

Télécharger l'image originale

Modèle de la pathogénie de l’hémochromatose (A) et de l’action de l’hepcidine exogène sur la surcharge en fer (B). Le fer est absorbé au niveau du duodénum par les cellules entérocytaires. Le fer absorbé se retrouve dans la circulation sanguine tranporté par la transferrine (Tf). Le fer est utilisé principalement pour la formation des globules rouges (GR). Les GR en fin de vie sont phagocytés par les macrophages qui recyclent ainsi le fer qu’ils contiennent. Le foie, avec les macrophages, est un lieu de stockage du fer. A. Dans le cas d’une hémochromatose (foie malade), la mutation du gène HFE (HFE*) conduit à une production insuffisante d’hepcidine par le foie. Il en résulte une augmentation de l’absorption du fer par les entérocytes et une augmentation du relargage du fer par les macrophages via la ferroportine. Cela entraîne une augmentation du fer circulant qui va s’accumuler en premier lieu dans les hépatocytes, entraînant fibrose, cirrhose et, en absence de traitement, peut conduire à un hépatocarcinome. B. L’apport d’hepcidine exogène, dans notre modèle par induction d’un transgène, entraîne une diminution de l’export du fer des entérocytes et des macrophages via une diminution de la ferroportine. Le fer étant retenu dans ces cellules, le fer circulant est diminué et l’accumulation dans les hépatocytes est moindre (foie protégé).

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.