Free Access

Figure 1.

thumbnail

Télécharger l'image originale

Types de cibles génétiques permettant l’identification des armes bactériologiques. En ciblant un gène essentiel (en vert) pour la survie de la bactérie, les chances de détecter l’ensemble des représentants d’une même espèce sont optimisées, tandis que les risques d’avoir des faux négatifs avec des souches manipulées génétiquement sont réduits. La détection simultanée de gènes requis pour la virulence (en rouge) assure l’identification des souches pathogènes et pourrait donner des indications sur le transfert de ces gènes de virulence à d’autres espèces. L’identification de gènes de résistance (en orange) sert à guider l’intervention thérapeutique. Enfin, la détection simultanée de cibles situées sur différents éléments génétiques – chromosome(s) (trait noir) ou plasmide(s) (trait bleu) – procure des informations sur des réarrangements génétiques potentiels de l’agent pathogène.

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.