Free Access

Figure 3.

thumbnail

La voie de transduction du signal de la réponse UPR chez la levure met en jeu un épissage non conventionnel. Chez la levure, la réponse UPR ne contrôle que la transcription de gènes. La voie de transduction du signal est bien caractérisée. Dans des conditions cellulaires normales, la protéine trans-membranaire Ire1p est sous forme de monomère, inactive. Lorsque des protéines dénaturées sont formées dans le réticulum endoplasmique (RE), les protéines Ire1p s’oligomérisent, ce qui stimule leur activité kinase et engendre leur autophosphorylation en trans. Le domaine C-terminal de Ire1p possède une activité endoribonucléase qui est activée par phosphorylation. Elle clive un intron de l’ARN messager HAC1n (n : non traduit) puis l’ARNt ligase Rgl1p soude les extrémités 5’ et 3’ formées. Le nouvel ARNm produit, HAC1t (t : traduit) est efficacement traduit en un facteur de transcription actif, Hac1pi. Hac1pi se lie aux séquences promotrices UPRE et active la transcription des gènes codant pour les chaperons du RE, les protéines de la voie sécrétrice et les éléments du système de dégradation des protéines endommagées (εRAD).

Télécharger l'image originale

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.