Free Access
Issue
Med Sci (Paris)
Volume 32, Number 11, Novembre 2016
Le microbiote : cet inconnu qui réside en nous
Page(s) 921 - 921
Section Le microbiote : cet inconnu qui réside en nous
DOI https://doi.org/10.1051/medsci/20163211002
Published online 23 December 2016

Un numéro thématique « Microbiote » pour quoi faire, nous direz-vous ? Quand plus de 20 000 publications déclinent le microbiote sous toutes ses formes dans nos journaux scientifiques et que la presse grand public s’est déjà emparée de cette aubaine médiatique… Il nous a cependant semblé que le moment était venu de rassembler des scientifiques et médecins du pays de Louis Pasteur, afin qu’ils nous éclairent de leur vision sur ce « super-organe » pour certains, sur cet « écosystème » pour d’autres, et qu’ils alimentent de façon intelligible notre imaginaire et notre réflexion sur ces milliards de microbes qui vivent pour nous, avec nous, et en nous. Les Nouvelles et Synthèses de ce numéro sont les témoins de l’extraordinaire foisonnement intellectuel qui agite en ce moment nos laboratoires. La mise en perspective de nouvelles méthodes d’étude (métagénomique et « culturomics ») et du tourbillon de données nouvelles qu’elles engendrent, les relations symbiotiques ou pathologiques établies entre l’homme et son écosystème microbien, les possibles conséquences cliniques et interventions thérapeutiques qui en découlent, mettent en lumière les regards nouveaux qu’induit cette symbiose homme-microbe sur notre identité biologique.

Bien entendu, des choix ont été faits : ne pas parler des virus et du virome et des champignons et du mycobiome qui nous habitent (abordés précédemment [1]) (), mettre de côté prébiotiques et probiotiques, ne pas faire un catalogue organe par organe des différents microbiotes (évoqués dans [2]) (), mais plutôt esquisser les débats à venir sur le vivre ensemble : ce « partenariat vital » comme l’écrit notre éditorialiste, qui est source de la régénération cellulaire, voire du (re)modelage de systèmes physiologiques, comme le système immunitaire, qui modifie la définition de notre identité immunologique, de notre soi et de notre non-soi, ainsi que notre vision unilatérale du microbe comme danger infectieux ; montrer également que, comme tout système à l’équilibre, celui-ci est fragile, instable, et peut connaître des dysfonctionnements, des déséquilibres, nous faisant passer de l’eubiose à la dysbiose, source de pathologies métaboliques ou inflammatoires, mais peut aussi révéler la modulation de certains de nos comportements sociaux ou de notre réponse aux thérapies, comme c’est le cas pour les immunothérapies antitumorales.

(→) Voir la Nouvelle de L. Nguyen et L. Delhaes, m/s n° 11, novembre 2015, page 945

(→) Voir la Synthèse de C. Andréjak et L. Delhaes, m/s n° 11, novembre 2015, page 971

Un vaste monde s’ouvre ainsi, où s’entrechoquent commensalisme et pathogénicité, aux frontières si ténues, et où sont mises à jour de nouvelles espèces bactériennes dont la manipulation pourrait ouvrir la route à de nouvelles stratégies thérapeutiques, comme en témoignent les essais de greffes de microbiote fécal et les interrogations qu’ils suscitent. Le microbiote est rassembleur, car son impact transversal permet d’interroger sous des regards croisés le normal et le pathologique, le soi et le non-soi et les représentations psychosociales de notre corps. Nous espérons qu’à la lecture de ce numéro, vous trouverez la symbiose réussie !

Liens d’intérêt

Les auteurs déclarent n’avoir aucun lien d’intérêt concernant les données publiées dans cet article.

Références

  1. Nguyen L, Delhaes L. Un nouveau concept, le mycobiome pulmonaire. Med Sci (Paris) 2015 ; 31 : 945–947. [CrossRef] [EDP Sciences] [PubMed] (In the text)
  2. Andréjak C, Delhaes L. Le microbiome pulmonaire en 2015: une fenêtre ouverte sur les pathologies pulmonaires chroniques. Med Sci (Paris) 2015 ; 31 : 971–978. [CrossRef] [EDP Sciences] [PubMed] (In the text)

© 2016 médecine/sciences – Inserm

Current usage metrics show cumulative count of Article Views (full-text article views including HTML views, PDF and ePub downloads, according to the available data) and Abstracts Views on Vision4Press platform.

Data correspond to usage on the plateform after 2015. The current usage metrics is available 48-96 hours after online publication and is updated daily on week days.

Initial download of the metrics may take a while.